Variation saisonnière et effet de la tempèrature sur l’inoculum potentiel du sol de Tylenchulus semipenetrans

S. Kallel, M. M. B'Chir

Abstract


Les populations saisonnieres de Tylenchulus semipenetrans dans Ie sol ne semblent pas regulees par l'eclosion des ceufs et dependraient de la fecondite des femelles et de la viabilite des larves dans Ie sol. La temperature extreme (Coup de sirocco) enregistree dans Ie sol pendant Ie mois de juillet 2000 semble affecter fortement la population du nematode. L'exposition in vitro des masses d'ceufs a cette temperature affecte faiblement l'emergence des larves. En revanche, cette temperature rendant les larves infestantes immobiles apres seulement trois heures d'exposition est responsable de la mortalite de 99% des larves apres une duree de 12 heures. La duree de vie des larves expo sees a la temperature de 34 DC n'est pas affectee par rapport a celle placees a 25 DC. Cette temperature induit une quiescence larvaire. L' exposition des ceufs a cette temperature n' a pas d' effet sur la duree de vie des larves emergentes mais affecte Ie sex-ratio apres une duree de 24 heures. Ce resultat a ete confirme sur des masses d'ceufs recoltees pendant Ie mois de juillet 2000. Le declin de la population du nematode, pendant la periode estivale, est lie done a la temperature. Pendant l'ete 2001, ou la temperature n'est pas un facteur limitant la population, la duree de vie des larves issues des ceufs fraichement pondus diminue fortement puis elle se retablit au debut de l'automne.

Full Text:

PDF