Structure du site trophique induit par Tylenchulus semipenetrans sur bigaradier observe en microscopie photonique, confocale et electronique a transmission

S. Kallel, A. Louhichi, M. M. B'Chir, P. Van Oostveldt

Abstract


Les cellules trophiques induites par l’infestation de Tylenchulus semipenetrans dans la région corticale des racines de bigaradier sont profondément modifiées sur le plan cytoplasmique et nucléaire. Les cellules trophiques ainsi que les corticales des racines infestées par le nématode observées en microscopies photonique, confocale et électronique présentent un organelle pectocellulosique qui occupe une grande partie du cytoplasme. Les cellules trophiques contenant une importante quantité d’amidon sont reliées entre elles par des formations tubulaires bien visibles en microscopie photonique. Ces structures cellulaires sont présentes même au-delà des cellules adjacentes au nématode. Le nématode des Citrus induit un réseau trophique dans la région corticale des racines infestées. En microscopie électronique à transmission et en microscopie confocale, après coloration par le fluorochrome DAPI, l’appareil nucléaire des cellules trophiques se présente sous forme d’une grande vésicule et/ou de plusieurs petites vésicules contenant une faible quantité d’ADN.

Full Text:

PDF