Incidence d’Heterodera avenae sur le blé dur, Triticum durum, sous les conditions naturelles tunisiennes

N. Namouchi-Kachouri, S. Kallel, M. M. B'Chir

Abstract


L’effet des densités initiales d’Heterodera avenae sur la production du blé dur cv. Karim et sur la dynamique de ses populations a été étudié en plein champ dans six sites expérimentaux localisés dans les étages bioclimatiques aride à sub-humide. Des densités croissantes du nématode réduisent significativement les différentes composantes du rendement avec des pertes allant de 26 à 96%. Les relations entre les densités du nématode et la production du blé sont conformes aux modèles préalablement établis par Seinhorst avec des seuils de nuisibilité très bas de l’ordre d’un oeuf ou larve/g de sol. Les taux de multiplication du nématode sont inversement proportionnels aux densités initiales. Etagés de 5 à 15 pour les densités les plus faibles, ils restent toujours supérieurs à l’unité pour les plus élevées. Selon les sites expérimentaux, les populations d’H. avenae manifestent de grandes différences dans les taux de multiplication et les densités de saturation dans le sol. Ces différences pourraient résulter des caractéristiques agroclimatiques des régions céréalières qu’elles colonisent ou/et de l’action d’antagonistes biologiques.

Full Text:

PDF