Effets des composantes de l’environnement et des pratiques culturales sur les communautés des nématodes associées à la culture de pomme de terre en Tunisie

W. Hlaoua, S. Kallel, N. Horrique-Raouani

Abstract


Une étude a été effectuée pour déterminer la structure de la communauté des nématodes associés à la culture de pomme de terre dans les régions de production (Sousse, Monastir, Mahdia, Kairouan, Cap Bon et Bizerte) au Centre et au Nord Est de la Tunisie. Une étude des corrélations entre les différents groupes des nématodes tout en tenant compte des différentes composantes de l’environnement est effectuée. Deux mille cinquante trois échantillons de sol, des racines et des tubercules sont prélevés dans 118 sites. Un total de 23 genres de nématodes a été déterminé dans les différentes aires prospectées et la plus grande diversité a été rencontrée dans les sols de la région de Sousse. Les nématodes endoparasites du genre Globodera et les ecto-phytoparasites sont les plus abondants dans les régions du Nord Est. Les nématodes endoparasites du genre Meloidogyne sont fréquents dans les régions du Centre de la Tunisie. Les nématodes endoparasites migrateurs sont rencontrés dans les différentes régions de la Tunisie avec une grande infestation au centre. Les nématodes bactériophages et les mycophages dominent dans les régions de Mehdia et Kairouan et les nématodes omnivores et prédateurs sont plus nombreux à Monastir et à Sousse. Les indices de richesse et de diversité sont significativement différents entre les régions. Cette étude a montré que seul le genre Globodera a une incidence économique sur la pomme de terre en Tunisie. Les rendements et la composition en nématofaune sont affectés par le type de sol, le système de culture, le type de rotation, le type de fertilisation et les traitements nématicides. Les Pratylenchus sont plus fréquents quand les populations des bactériophages, des prédateurs et des ectoparasites sont importants. Les Globodera s’associent avec les nématodes ectoparasites. La présence de Meloidogyne est plutôt associée aux différentes classes des bactériophages et surtout celles des mycophages.

Full Text:

PDF