Activité nématicide de quelques huiles essentielles contre Meloidogyne incognita Nematicidal activity of some essential oils against Meloidogyne incognita

S. Sellami, A. Mezrket, T. Dahmane

Abstract


Un étude a été menée afin de déterminer l’effet in vitro des différentes concentrations (50-800 μl/l) de l’huile essentielle extraite à partir des feuilles de Salvia officinalis, Origanum glandulosum et Artemisia herba alba sur la mortalité des juvéniles après une période de 24, 48 et 72 heures d’exposition, et l’éclosion des oeufs de Meloidogyne incognita maintenue dans les mêmes solutions pendant 12 jours. Ces effets sont comparés à un témoin et le nématicide fénamiphos à 332 μg/l. Les DL50s sont aussi calculées pour les deux effets. Les résultats montrent que les huiles testées tuent les larves du deuxième stade et inhibent l’éclosion des oeufs de M. incognita dont l’effet varie selon la nature de l’huile, le temps d’exposition et la concentration. Le pourcentage de mortalité des larves de deuxième stade du nématode varie entre 16,6 à 66,7 pour S. officinalis, 31,5 à 100 pour O. glandulosum et 27,7 à 100 pour A. herba alba, et de 62 à 74,6 pour le fénamiphos. Le pourcentage d’inhibition de l’éclosion cumulative des oeufs est compris entre 12,4-58,5, 26,7-70,3 et 18,2-62,8, respectivement pour les huiles essentielles de les trois plantes et de 63,5 à 68,9 pour le fénamiphos. Les DL50 pour la mortalité des larves après 72 heures et l’éclosion des oeufs après 12 jours sont de 89,7 et 57,1, 105,3 et 86,3 et 232,3 et 120 μl/l, respectivement, pour les huiles de O. glandulosum, A. herba alta et S. officinalis. Cette étude est complétée par des analyses phytochimiques (screening-chimique) de ces trois plantes afin de déterminer les principaux composés communs.

Full Text:

PDF